Koultoumy Diallo, Présidente de Guinean Excellence Awards : Portrait d’une guinéenne engagée

  • Ibrahima Talibé Camara
Koultoumy Diallo, Présidente de Guinean Excellence Awards

Koultoumy Diallo, Présidente de Guinean Excellence Awards

Logo Guinea excellence awards
Logo Guinea excellence awards

Yeux pétillants et expressifs, démarche chaloupée, Koultoumy Diallo est la jeune femme derrièreGuinean Excellence Awards, dont la première édition s’est tenue le 30 avril dernier au Canada.

C’est dans la région canadienne de l’Outaouais, plus précisément dans la ville de Gatineau, au musée de l’histoire Canadien que plusieurs diplomates guinéens et étrangers ainsi que de nombreuses figures de la scène sociale et politique canadienne se sont pressées ce jour là pour célébrer l’excellence guinéenne. Retour sur le parcours de cette jeune guinéenne de 24 ans aux grandes ambitions.

« Grande passionnée de culture depuis enfant, je ne manquais aucune activité culturelle scolaire »

C’est par ces mots que la jeune femme introduit notre interview. On l’aura compris : entre l’art, la culture et Koultoumy, il y a tout de suite des étincelles que la jeune guinéenne a tenu à entretenir.

Parcours atypique baignant entre mode et politique étrangère

Koultoumy grandit à Conakry, où elle obtient son diplôme d’études secondaires au Lycée Sainte-Marie. Arrivée au Canada en 2012, elle poursuit ses études universitaires sur un cursus bi-disciplinaire Communication et Sociologie à l’Université d’Ottawa.

La jeune femme dispose d’un goût prononcé pour les vêtements, les tendances ainsi que la mode. Très vite en 2014, elle décide de se lancer dans le design de tissus africains. Aussi, elle crée sa propre ligne de vêtements intitulée « Koultoumy ». Sa carrière naissante dans le domaine, l’emmène à participer à des événements tels que Safara Fashion aux éditions 2014 et 2015.

Dans son entourage, Koultoumy est connue pour son plein d’énergie. En parallèle à ses études donc et à sa nouvelle activité, elle participe au programme « Apprentissage et Engagement communautaire » à la chambre des communes du parlement canadien. Tout récemment en 2015, elle intègre l’équipe de bénévoles du parti Libéral qui remporte les élections canadiennes et portent Justin Trudeau à la tête du gouvernement canadien. « J’en suis particulièrement fière » m’avance-t-elle, un sourire triomphant aux lèvres.

Son regard sur la communauté guinéenne du Canada en particulier et sur la diaspora guinéenne en général

Koultoumy se dit très satisfaite de cette diaspora qui selon elle regorge de personnes talentueuses dans chacun son domaine : « si hier on disait que la communauté guinéenne du Canada restait dans sa zone de confort, aujourd’hui elle brille par son excellence, son engagement et son intégration dans le pays d’accueil ». m’explique-t-elle pour appuyer ses propos.

C’est d’ailleurs ce qu’elle a souhaité mettre en exergue en ayant l’idée de lancer puis de concrétiser Guinean Excellence Awards (GEA) avec son équipe de 9 membres dans le comité et de 35 bénévoles origines diverses.

Le Guinean Excellence Awards, mais de quoi s’agit-il ?

Le gala GEA célébre et honore l’excellence, l’accomplissement et l’engagement guinéen dans le Canada et ailleurs dans le monde sur différentes catégories : Meilleur Blogueur, Excellence Journalistique, Implication Communautaire, Meilleur Entrepreneur, Miss, Humaniste, Sportif, Artiste, Médecin, Association, Excellence académique, etc. Il a aussi pour but de stimuler un réseautage au sein de la diaspora guinéenne et de tisser des relations avec les différentes communautés du Canada.

L’initiative lui vient fin 2014, aux premières heures de l’épidémie Ebola dans son pays la Guinée. Au fil des cas recensés, une stigmatisation du pays et de ses ressortissants se fait sentir. Le Canada ira même jusqu’à abroger les visas aux guinéens pendant ladite période. Très affectée par la situation, Koultoumy se demande alors, comment agir nécessairement pour redorer le blason de sa patrie; c’est ainsi que l’idée de l’Organisation GEA prend racine.

« Je suis aussi humaniste dans l’âme et patriote. «

Koultoumy Diallo est aujourd’hui contente du bilan de cette première édition qui a pu se tenir grâce à une mobilisation de ressources conséquente : » nous avons frappé à la porte du gouvernement guinéen et canadien, nous avons aussi investi nos propres deniers et bénéficié de sponsors. Je saisis d’ailleurs l’occasion pour remercier particulièrement son excellence Mr Moustapha Naïté, ministre de la jeunesse qui a représenté le gouvernement guinéen ainsi que l’ambassade de Guinée au Canada.« indique-t-elle.

Quant à l’organisation, elle espère tirer des leçons de cette édition pour améliorer les autres, les rendre plus performantes. A noter que pour la jeune guinéenne, il était indispensable de réunir plusieurs nationalités au sein du comité GEA, en ce sens que « le Canada prône l’égalité et la diversité de toutes les origines, cultures et sexes. »

De nouveaux projets en cours de réalisation

Avec tous les retours positifs obtenus, le comité est déjà en cours de préparation de la seconde édition du gala Guinean Excellence Awards qui a pour objectif de devenir un événement phare à renommée internationale, une vitrine pour la Guinée à l’international ainsi qu’une occasion de rencontres et d’échanges entre différentes communautés.

Partenariats avec les associations guinéennes du Canada et d’ailleurs

Le gala GEA a été aussi organisé avec l’aide de différentes associations guinéennes de la diaspora, dix au total réunies sous le comité dit « élargi ».

Parlant de l’actualité du moment au sein de la communauté guinéenne du Canada, nous évoquons l’élection du nouveau bureau de l’AJGM (l’Association des Jeunes Guinéens de Montreal) : « Nous collaborons déjà avec plusieurs associations Guinéennes locales (Moncton, Toronto, etc.) et internationales (USA, Maroc, etc). Nous serons heureux de travailler avec l’AJGM également mais nous n’en n’avons pas encore discuter avec le nouveau bureau à qui nous souhaitons d’ailleurs plein succès. » achève Koultoumy.

En attendant de nouveaux challenges, la jeune femme occupe son temps libre à vaquer à ses centres d’intérêt : voyager, réfléchir à de nouveaux projets d’avenir.

Plus d'infos sur http://www.entrenous.net/

Dieretou Diallo

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog