LES FORMES D'ENTREPRISES

  • Ibrahima Talibé Camara
LES FORMES D'ENTREPRISES

Aujourd’hui en Guinée les démarches pour la création d’entreprises ont été fortement simplifiées. Avec  le guichet unique mis en place par  l’agence de promotion des investissements privés, vous pouvez créer votre entreprise en 72 heures.

Pour les formes juridiques vous avez le choix d’être patron d’une entreprise  Individuelle ou une S.A.R.L, d’une société anonyme et même d’un groupement d’intérêt économique.

Pour mieux se lancer, il est très important de connaitre les formes juridiques d’entreprise, les avantages et inconvénients de chacune d’entre elles.

Pour vous aider à vous situer dans le choix voici une étude comparative des formes juridiques.

  1.  Entreprise individuelle: 

Avantages :

  • Aucune exigence relative au capital ; minimum de démarrage ;
  • Simplicité de la procédure de constitution ;
  • Faible coût de constitution ;
  • Passage progressif du secteur informel vers le secteur formel ;
  • Fonctionnement moins contraignant.

Inconvénients :

  • Responsabilité illimitée de l’entrepreneur (exposition de son patrimoine personnel en cas de faillite) ;
  • Faible crédibilité vis-à-vis des partenaires (banques, fournisseurs, clients…
  • Difficulté d’accéder au crédit.

 

  1. S.A.R.L :

Avantages :

  • Capital minimum exigé à 100.000GNF par part sociale
  • Responsabilité limitée (les associés ne sont responsables qu’à concurrence de leurs apports) ;
  • Procédure d’établissement des statuts plus souples
  • Possibilité pour les associés de contrôler l’accès de nouveaux associés (tiers) au capital de la société ;
  • Survie de l’entreprise en cas de décès d’un Associé (sauf clause statutaire contraire) ;
  • Evolution possible vers d’autres formes d’entreprise ;
  • Implication des Associés pour les décisions importantes.

 

Inconvénients :

  • Formalisme de fonctionnement
  • Formalisme de constitution
  • Frais de constitution et de fonctionnement relativement élevés
  • Inadaptée pour certaines activités très importantes

 

  1. S.A (Société Anonyme)

Avantages :

  • Très crédible auprès des tiers
  • Capacité de mobilisation des fonds élevée (possibilité de faire appel à l’épargne publique) ;
  • Responsabilité limitée (les actionnaires ne sont responsables qu’à concurrence de leurs apports)
  • La possibilité de libérer seulement le quart du capital (apports en numéraire) ;
  • Possibilité pour le Président du Conseil d’Administration, le Directeur Général (ou l’Administrateur) de bénéficier du régime de protection sociale des salariés (quel que soit le nombre d'actions qu'il possède)
  • Possibilité de céder librement les actions (sauf clause d'agrément dans les statuts)

Inconvénients :

  • Le capital social minimum reste élevé
  • Les frais de constitution et de fonctionnement sont élevés
  • L’administration très lourde (CA dans certains cas, commissaires aux comptes…).

 

  1. LE GIE :

Avantages :

  • Le GIE peut être créé sans capital de départ
  • Les formalités de constitution assez souples
  • Flexibilité dans l’organisation et le fonctionnement

 

Inconvénients :

Le GIE a pour but exclusif de mettre en œuvre, pour une durée déterminée, tous les moyens propres à faciliter ou à développer l’activité économique de ses membres, à améliorer ou accroître les résultats de cette activité

Faible crédibilité vis-à-vis des tiers, surtout des banques

Les membres du GIE sont solidairement responsables des dettes du GIE

 

Les couts de création sont très abordables, ils varient de 212 500 GNF à 750 000 GNF ;

Très prochainement, je vous ferai un article sur les étapes de la création et les documents à fournir. J’espère que celui-ci vous a été utile.

 

 

 

Talibé CAMARA

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog